Rechercher dans ce blog

samedi 2 janvier 2016

Les Suisses s'inquiètent du manque de neige et du contexte touristique... et les français veulent des enneigeurs !!!


2 janvier 2016

Avec un début d'hiver sans neige, les questionnements réapparaissent.

En France, dans l'attente des prochaines chutes de neiges qui viendront recouvrir les interrogations ponctuelles, on n'évoque relativement peu le modèle de développement touristique de montagne.

Où en sont les suisses ?

Réflexions en Suisse sur l'avenir du tourisme de montagne

Les stations de ski face aux changements climatiques Menaces des changements climatiques sur la pérennité des stations de ski : réalité ou affabulation ?
Observatoire Valaisan du Tourisme 21janvier 2016

Observatoire Valaisan du Tourisme

Le Tourisme suisse face aux changements climatiques. Impacts et options viables Juillet 2011

Pour les français tout va presque bien, puisque Bercy via Laurent Fabius a annoncé la mise en oeuvre d'un plan de quelques millions d'euros pour réhabiliter une partie de l'hébergement.

Mais ne faudrait-il pas que le modèle soit repensé en profondeur ?


Les aides 2015 au tourisme français
La Tribune 17 août 2015

Tourisme de montagne et vacances de printemps : un business model en péril ?



La problématique la plus urgente concerne surtout les appartements existants. La disparition des lits hôteliers est lié à l'absence de frein des ventes à la découpe des anciens hôtels et d'une stratégie historique de financement de l'hébergement en montagne par la défiscalisation pour des hébergement d'environ 35/35m2 qui ne correspondent plus à la demande du marché.




Si l'action de la Caisse des Dépôts et Consignations est surtout liée au soutien de ses filiales gestionnaires de remontées mécaniques (stations de la Compagnie des Alpes), elle pose surtout la question de la Gouvernance des stations qui continuent de construire de nouveaux lits chaque année.



Aucune station ne fait 100% de remplissage de ses lits même en périodes vacances scolaires (nouvel an ou février). Il reste 30 à 40 % de lits inoccupés alors pourquoi accepter la construction de nouveaux lits qui déclassent d'autant les lits disponibles.




Cette fuite en avant est irresponsable mais reste liée à une logique de business de volume au détriment parfois de la qualité. Il y a actuellement trop de lits en montagne alors qu'il faudrait une meilleure qualité quelque soit le niveau de prestation. On confond encore trop souvent rénovation (les ORILS ont été un échec et ont englouti des sommes importantes) et réhabilitations qui sont aujourd'hui une nécessité. Le business model est à revoir… mais ce n'est pas encore l'heure car nous considérons nos concurrents étrangers avec mépris et suffisance: "Nous avons les plus beaux domaines skiables…" c'est peu être vrai, mais nous avons également des hébergements de moyens gammes indignes d'une grande destination touristique. Rénover ne suffira pas, il faut repenser le modèle de développement.


 


Comment diminuer les lits froids ?





25 janvier 2016

La réhabilitation de l'immobilier de loisir dans les stations de montagne 2016
publication d' Atout France et la Direction Générale aux Entreprises.

L'enjeu est d'importance même si un certain nombre d'opérateurs reste persuadé que l'avenir "réside" dans les Résidences de Tourisme (RT) qui sont financées sur le même modèle que celui des appartements.  Financement de particuliers  avec des clauses de mise en marché touristique sur 9 ou 18 ans…

50 ans après le Plan Neige ont reproduit les mêmes erreurs, comme quoi l'expérience ne sert pas toujours…





1 Mars 2016 

ARTE

Quelques questions sur le développement climatique.